Par dans

ST’ART 2014

28 novembre 2014

Reymann a pris son départ pour St’art : la foire d’art contemporain de Strasbourg qui a eu lieu du 21 au 24 novembre 2014.

Avec des espaces conversations, un club entreprises et une première Str’off, ça bouge du côté de St’art qui pour sa 18° édition, s’est offert un nouvel élan.

ST'ART 2014

Avec 90 galeries participantes, St’art est une véritable vitrine de l’Art contemporain sous toutes ses formes. Artistes émergents, valeurs sûres, artistes confirmés à découvrir ou redécouvrir, la foire est un dédale de photographies, sculptures, tableaux et installations dans lequel on se perd avec un immense plaisir. Petit retour subjectif…

Le choc silencieux des sculptures de Marc Petit

Exposées par la galerie Nicolet galerienicolet.com, en « one man show », les sculptures de Marc Petit parlent en silence. Petites ou monumentales, elles représentent des personnes décharnées, de bronze ou de bois prolongées d’autres matériaux. Il se dégage de ces personnages quelque chose, une âme, un souffle, une interrogation à laquelle on ne sait pas répondre. marc-petit.com

Pour le sculpteur, l’absurdité est notre condition et c’est elle qui nourrit son travail. La sculpture est maltraitée, « il faut qu’elle perde » pour qu’il se passe quelque chose d’inédit. « Le corps humain, le seul que nous habitons, offre une infinité de possibilités » dans lesquelles Marc Petit s’oublie lui-même, « en allant vers rien, j’aboutis parfois quelque part » explique-t-il dans une vidéo disponible ici :

Montages fous de Bernard Pras

On les voit de loin et elles nous attirent irrésistiblement parce que ces photographies évoquent comme une quintessence de notre époque. Entre Pop Art et performance, le travail de Bernard Pras demande du temps, celui de s’approprier par le regard tous les détails de ses anamorphoses : juxtapositions, superpositions d’objets voire d’ordures qui tracent dans l’espace des clins d’œil à des tableaux comme celui de Jean-François Millet, l’Angelus, ou encore Arcimboldo.

D’une enfance passée dans une épicerie, Bernard Pras a sans doute gardé l’obsession des objets qu’il entasse, manipule, distribue dans ses photographies : collages plastiques traçant dans l’espace l’archéologie d’une époque habitée par la matière : textile, poussières, aliments, jouets, déchets…

http://www.bernardpras.fr

Str’off ouvre un nouveau chapitre

C’est une première, Str’off a inauguré le off de St’art, les 22 et 23 novembre au PMC, avec un ancien de l’agence Reymann, Vincent Muller vincentmuller.fr

Avec des artistes présents sur place, dont le travail s’est organisé sur le thème « itinéraire des sens », l’association Europartvision organisatrice de l’événement, a pour ambition – en synergie avec St’art – de promouvoir et d’exposer des créateurs, artistes, designers et artisans, sélectionnés par un jury.

Le résultat ? Une déambulation, un partage entre beauté du geste, inventions et émotions qui dessinent du sens aux sens…

St’art et str’off : vivement l’année prochaine…

ST'ART 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>