Par dans

Opération Archimède : mission accomplie pour les geeks !

26 juillet 2016
photo-olivier-frechard-cdg

Pour la 6ème édition de « l’Opération Archimède », organisée par l’ARES (l’Association des Résidents de l’Esplanade) l’équipage du Charles de Gogols entretient sa légende en finissant 6ème sur 27.

 

Crédit photo : olivierfrechard.com

Crédit photo : olivierfrechard.com

Après avoir fièrement défendu les couleurs de Reymann l’an passé, l’équipage de choc du Charles de Gogols nous a de nouveau fait vibrer au cours de la dernière Opération Archimède ! Florian, Frédéric, Julien, Loïc et Maxime, en effet, n’ont pas ménagé leurs efforts et ont même surpassé leur précédent résultat (18ème place en 2015) avec une incroyable 6ème place !

Si l’association avait fourni la baignoire et les flotteurs, nos participants ont fait preuve d’une grande ingéniosité en ajoutant à leur embarcation des vélos reliés à une roue à aube. Une invention qui, associée à de l’huile de coude (et de genoux), a fait ses preuves !

Même si nos joyeux lurons ne sont pas sur le podium de la course, on leur accorde volontiers la palme de la créativité. D’ailleurs leur navire a été sélectionné pour participer à la Parade d’Objets Flottants Non Identifiés.

Pour voir ou revoir le Charles de Gogols, rendez-vous à 14h30, le dimanche 21 Août à Eschau pour la Parade des OFNI.

Vous pouvez retrouver toutes les infos du Charles de Gogols sur leur page Facebook : facebook.com/LeCharlesDeGogols.

Cette 6ème édition venait également marquer l’inauguration des Docks d’été de Strasbourg, une plage de sable installée pour toute la saison estivale.

Zoom sur le Charles…de Geeks !

Là où beaucoup de concurrents ont choisi la seule force des bras (et des rames), nos geeks se sont creusés les méninges et ont opté pour un système hybride qui sollicite les bras mais aussi (et surtout) les jambes.

C’est à l’arrière que se déroule l’essentiel de la prouesse technique : nos soldats actionnent la roue, à l’aide d’un système de pédalier, et dirigent aussi le vaisseau grâce aux guidons reliés entre eux par une barre, qui permet de faire pivoter le gouvernail.

Sur les côtés du bateau se situent les rameurs, qui donnent encore plus de puissance au bâtiment. Au centre se situe la place détente pour se reposer après l’effort.

Et comme chez Reymann, on adore pousser les concepts, notre troupe a décidé d’installer… des catapultes à bombes à eau. Après tout, on est sur un navire de guerre non ?

Trophée Archimède 2016 pour la 6ème place

Trophée Archimède 2016 pour la 6ème place

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>