Par dans

Mercedes : du skatepark au poulailler

4 octobre 2013

La marque à l’étoile a produit récemment deux vidéos remarquables, mettant en scène des humains et des animaux (mais c’est bien leur seul point commun)

La première est une déclaration de liberté créative qui prend la forme d’un spot institutio-sensationnel dans lequel on retrouve des références à… la dextérité, la fluidité, la puissance, la chaleur, l’excitation, la maîtrise, le freestyle, la liberté, la nature, la violence, la douceur.

Bref, un sacré pot pourri de valeurs qui auraient pu lutter tristement dans un spot bateau.
Oui, mais voilà, quand on met les moyens et qu’on mobilise une équipe de talent, on obtient un résultat qui, même chez de nombreux insensibles à l’univers automobile, crée un frisson et retient l’attention jusqu’au climax, avec cette baseline d’une ambition quasi démesurée « Le meilleur sinon rien ».

Le making off « Sensations » du film au Monolithe (vraisemblable hommage à Kubrick imaginé par les équipes de CLM BBDO) vaut le coup d’œil.

La deuxième vidéo est une démonstration d’un système de stabilisation du véhicule. Jusqu’ici rien de bien folichon. Mais c’est sans compter le clin d’œil à une vidéo de 2008 qui avait fait plus de 2 millions de vues avant de retomber paisiblement dans l’oubli. Dans cette vidéo, un homme démontrait l’extraordinaire stabilité de la tête d’un poulet quelle que soit la situation (Ach les internets et l’amour des bêtes…)

Résultat, 5 ans plus tard, on retrouve la vidéo en mode démo produit décalée pour le « Magic body drive », Merco touch en plus, avec images bien léchées et gants blancs, pour un résultat souriant et plutôt bluffant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>