Par dans

Le pop’art au service de la com’

17 juillet 2015
slide-roy-lichtenstein-au-secours-de-la-com-sur-le-credit

Le pop'art au service de la com’ crédit cora
Ou comment bien communiquer le crédit à la consommation.

S’il est un secteur où la communication s’apparente à un numéro d’équilibriste, c’est bien celui du crédit à la consommation. La Loi Lagarde no 2010-737 du 1er juillet 2010, qui protège le consommateur pour des raisons certes bien compréhensibles, ferait facilement passer la Loi Evin pour une incitation à la débauche.

En plus de fortes restrictions sur le ton et le contenu de la promesse, les mentions légales occupent jusqu’à plus de la moitié de la surface de communication. Et l’offre commerciale (« 3 fois sans frais » par exemple), doit être écrite dans un corps inférieur de 2 unités à celui des principales mentions !

Pour garder ces communications à la fois attractives et digestes, l’agence reymann, pour le compte de son client historique cora, a décliné ces offres de financement dans un style pop’art toujours très eye-catcher. Toutes les contraintes légales sont respectées et le message principal reste bien lisible.

Le pop'art au service de la com’ crédit cora

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>